Autrefois, le lundi était jour de lessive... en tout cas chez ma grand-mère, qui sortait la lessiveuse, la planche à laver et le savon de Marseille... J'ai connu aussi, dans ma jeunesse impécunieuse, le jour dédié à la lessive (c'était plutôt le samedi),  le gros savon, la brosse et... le lavoir du hameau, où l'eau glacée  laissait les mains rougies et gercées...

lavoir

(il ressemblait un peu à ça, mon lavoir savoyard,
même si le toit n'était pas en tuiles canal, mais en lauzes...)

 Aujourd'hui, j'ai une très bonne machine, et il n'y a plus de jour dédié à la lessive... Je la fais plusieurs fois par semaine, quand le besoin s'en fait sentir... J'ai même utilisé, pendant des années, un sèche-linge, bien pratique quand les filles étaient petites, mais  maintenant abandonné (trop gourmand en énergie, pas écolo du tout!) pour un retour aux bonnes vieilles pinces à linge...

Et c'est pour accueillir les-dites pinces que j'ai confectionné ceci:

010

Un sac illustré par la broderie tirée d'un livre d'Helen Wind.

 Je ne me souviens plus depuis quand cette broderie était achevée...
Il me semble que c'était un SAL ?
Cotonnade, tu dois t'en souvenir mieux que moi...

J'ai utilisé ma bonne vieille toile de jean.

007

 Je l'ai doublé avec le tissu bleu acheté pour faire la parure destinée à l'orphelinat de Vilnius (voir ici).

009

 J'ai fait deux pattes qui se fixent avec un scratch, pour pouvoir le déplacer facilement au gré des besoins...
Une petite couture avec un point de broderie exécuté par Marguerite...

006

Et voilà mon vieux sac à pinces (déjà en jean, mais sans broderie ni doublure) avantageusement remplacé...

008

Cela devient presque un plaisr d'étendre le linge !

***

999661_214

***