W

Aujourd'hui, pour illustrer notre lettre de la semaine,
un seul nom, celui du peintre
Jean-Antoine Watteau

Peintre français (1684-1721)
"Le fils d'un pauvre couvreur de Valenciennes, venu à dix-huit ans à Paris pour y vivre de ses pinceaux, longtemps tourmenté par la gêne, et mort de la poitrine à trente-sept ans, est l'évocateur de l'époque de la Régence, et le créateur d'un art nouveau.  L'évocateur plutôt que le peintre, car Watteau est poète encore plus qu'observateur...Watteau a mêlé son âme pensive à ces joies, à ces fêtes dont le chatoyant spectacle était le régal de ses yeux d'artiste. Sans les attrister, il les a poétisées : à travers ces amusements qui passent, il a saisi le rêve qui demeure, son rêve, — et il l'a fixé."

y1pWVebxmSOoWDrO3xyHb4pPTrBzaljmwT9Tk9glEYbRUh8ffGcFqVxJ9Tb_vGd09nHOQAYsVXKzq0

Ce peintre du 18eme siècle
a inspiré quelques grands  poètes du 19e siècle:

Charles Baudelaire:

Watteau, ce carnaval où bien des coeurs illustres,
Comme des papillons, errent en flamboyant,
Décors frais et légers éclairés par des lustres
Qui versent la folie à ce bal tournoyant

y1paQxAi00tu4vUDrDkmOu4oPlDbmif1cm6i2aYDJ0BlD1Q8eyseUWK7Tr9iqCCbNDCSQxBWprR0x0

Les bergers

Paul Verlaine:

Un pavillon à claires-voies
Abrite doucement nos joies
Qu'éventent des rosiers amis

L'odeur des roses, faible, grâce
Au vent léger d'été qui passe,
Se mêle aux parfums qu'elle a mis;

Comme ses yeux l'avaient promis,
Son courage est grand et sa lèvre
Communique une exquise fièvre ;

Et l'amour comblant tout, hormis
La faim, sorbets et confitures
Nous préservent des courbatures.
 

la_f_te_de_l_amour

La fête de l'Amour

Et du 20eme siècle:

Albert Samain:

Watteau, peintre idéal de la Fête jolie,
Ton art léger fut tendre et doux comme un soupir,
Et tu donnas une âme inconnue au Désir
En l'asseyant aux pieds de la Mélancolie

800px_The_Embarktion_for_Cythera

Pèlerinage à l'île de Cythère

Jean Richepin:

Celle-là ne connaît ni jeûnes ni vigiles.
Elle est sur l'herbe, auprès des débris d'un festin.
Son nez moqueur a l'air de narguer le destin.
Elle épluche des fruits avec ses doigts agiles.
Au loin vogue un bateau dont les agrès fragiles
Tendent dans le ciel bleu des voiles de satin.
C'est lui qui va mener au pays clandestin
La troupe d'Arlequins, de Bergers et de Gilles

463px_WatteauPierrot

Pierrot

Marcel Proust:

Crépuscule grimant les arbres et les faces,
Avec son manteau bleu, sous son masque incertain;
Poussière de baisers autour des bouches lasses...
Le vague devient tendre, et le tout près, lointain.
La mascarade, autre lointain mélancolique,
Fait le geste d'aimer plus faux, triste et charmant.
Caprice de poète - ou prudence d'amant,
L'amour ayant besoin d'être orné savamment
Voici barques, goûters, silences et musique.

reunion_en_palein_air

Réunion en plein air

y1pcATC3bFvB_crpakViIbDVWpl6k_x7zaPwvEJMGAowSDhD97yudsMKsrKzMr3UAO4QJEa7_IWeN8

Il a réalisé également de nombreuses sanguines,
dont ce très beau portrait.

***

Si vous passez par là,

laissez un commentaire,

cela fait tant plaisir!

***

1_dentelle