Cela commence vendredi soir par un terme qui  froisse ma susceptibilité : "dictature" (voir message précédent). Bon! passons et montons dans le Vercors, ça nous changera les idées.

En route, première alerte: de nombreuses voitures sont arrêtées, pour mettre les chaînes, ou plus ennuyeux, parce qu'elles sont immobilisées sur le bas-côté et ne peuvent plus repartir. Nous passons, grâce à notre bon équipement (cet hiver, il valait mieux bien s'équiper!).
Arrivés sur le plateau, cela se confirme: il a beaucoup neigé, et comme le vent a soufflé fort, des congères se sont formées.
Enfin devant la maison, nous découvrons que le vent a poussé la neige contre les murs. Dans le jardin, la hauteur est de 1m environ, mais à certains endroits, près de la maison, on atteint les 2m! Il nous faut patauger dans la neige jusqu'à mi-cuisse pour atteindre la porte d'entrée.
Il nous reste à dégager le chemin pour pouvoir rentrer la voiture dans le garage: pas question de la laisser au milieu de la route! Donc nous prenons nos pelles, et nous attaquons avec vaillance (enfin, M. Papillon est vaillant, moi, beaucoup moins!!) à toute cette neige. Le tout, dans la nuit et le froid, sous les flocons qui continuent à tomber. Une heure plus tard, les mêmes...peuvent enfin mettre la voiture à l'abri et filer sous la couette.

Le lendemain, nous avons beaucoup de mal à ouvrir les volets du rez-de-chaussée, bloqués par la neige. Mais enfin, ils s'ouvrent, et nous découvrons cette merveille: une mer de neige sous un soleil radieux. Eh bien, me dis je, je vais faire quelques photos, afin d'en faire profiter mes amies qui lisent le blog. Et là, je me rends compte que J'AI OUBLIE MON APPAREIL PHOTO!!! Bisque bisque et rage!!!

Après force râleries contre ma tête de linotte, je me décide à passer à autre chose et je déballe mes petites affaires pour broder. Et là, je découvre que j'ai aussi... OUBLIE LA TOILE sur laquelle je comptais commencer à broder mon dragon!!!! La grille est là, les fils itou, mais de toile...point!

Alors là, c'est le bouquet! Heureusement, j'avais aussi apporté ça:

007

Je découvre le carton perforé à broder, ce nouveau support que j'avais aperçu chez Dany (ici). Très facile et agréable à broder. J'ai déjà une petite idée de ce que je vais en faire, mais chut! c'est une surprise.

Cela m'occupe une partie de la journée de samedi. Nous ne faisons pas de promenade, car M. Papillon passe courageusement encore quelques heures en compagnie de sa pelle à neige, pour dégager tous les abords de la maison.

Le dimanche, je me retrouve de nouveau devant ce problème: que faire de mes dix doigts? En effet, mon petit ouvrage sur carton perforé est terminé, et je n'ai plus de support.
Sur les conseils de M. Papillon, me voilà en train de fouiller nerveusement au fond de mes placards pour voir s'il n'y reste pas un petit morceau de lin oublié l'été passé. Que nenni! Par contre  je retrouve un coupon de tissu damassé blanc qui traînait là depuis plusieurs années, et dont j'ai oublié ce à quoi je le destinais le jour de son achat.
Qu'à cela ne tienne! à défaut de point compté, je vais m'essayer à la broderie traditionnelle. A force de voir des merveilles chez les autres,  mon ancienne envie de m'y mettre s'est réveillée. Je retrouve un livre magnifique offert par mon généreux époux il y a plusieurs années:

017

Où l'on découvre, entre autres merveilles:

002

003

008

005

Euh...! pour l'instant, laissons en attente la rose et les fleurs de pommier! Commençons modestement, par des points faciles. Le passé empiétant, le point de bourdon,  ce n'est pas vraiment pour moi, du moins pas pour tout de suite. Nous nous contenterons du point de tige et du point de noeud.

Voilà ce que ça donne (provisoirement):

014

Rien de bien transcendant, comme vous pouvez le constater, mais cela a eu le mérite de m'occuper les doigts jusqu'à notre départ.

Rien qui ne puisse égaler, en tout cas, les merveilles que j'ai admirées chez E.M.A. , la championne des monogrammes brodés (ici)!

Ou encore chez mon amie La Bricole, qui m'a éblouie avec sa blouse hongroise ()!

Allez visiter leurs blogs, ils valent le détour! et chez La Bricole, vous verrez aussi des photos du Vercors enneigé.

Voilà, c'était mon week-end. Et vous êtes obligées de me croire sur parole, car des photos de la neige de ce week-end, il n'y en aura pas!!!

Ah! j'oubliais un dernier détail: la neige c'est froid et c'est mouillé, et à trop la fréquenter, j'ai attrapé une jolie petite angine!

***

Si vous passez par là,

laissez un commentaire,

cela fait tant plaisir!

***

papillon_bleu